Ce qui est évidemment faux. Bordeaux juin 1940 Il me semble que précédemment la question était restée sans réponse. Si elle rentre dans Bordeaux, le gouvernement est prisonnier. En réponse, le porte-parole de Marquet, Gonthié, se livre à une charge inouïe contre lui : « Habilement enrichi par la société capitaliste, il la condamne ! - 10 juin 1940 : départ du Gouvernement pour Tours. Entre Septembre et Novembre 1940, ce sont près de 28 sous-marins qui mouillent à Bordeaux dans les deux bassins de radoub. L’armistice avec l’Allemagne, comme convenu à Rethondes, devient effectif six heures après cette signature, le 25 juin 1940 à 0h35. Cette fois, c’est Pétain, vice-président du conseil avec Chautemps, qui menace de démissionner. © Crédit photo : © Crédit photo : Archives Sud Ouest, Juin 1940: l’exode vers Bordeaux en images, De 1936 à l’exode de la Retirada : les vagues de réfugiés de la Guerre d’Espagne, Lire les règles de modération de sudouest.fr. Conduite par le général Huntziger (l’homme du désastre de Sedan), représentant l’armée de terre, accompagné du général Bergeret (aviation) du vice-amiral Le Luc (marine) et de l’ambassadeur Léon Noël, elle part pour Rethondes dans l’après -midi.Dans la nuit du 19 au 20 juin, manœuvre évidente d’intimidation alors que la France vient d’envoyer les plénipotentiaires pour discuter des conditions de l’armistice, l’aviation allemande bombarde Bordeaux. La nouvelle tombe dans la nuit. La présentation de photographies d'époque, permettra aux visiteurs de s'imprégner encore d'avantage de l'ambiance qui régnait alors dans la capitale girondine. Ils sont relativement âgés (si Gamelin a 58 ans, Weygand en a 73 et Pétain 84). J’ai essayé tout de même de lui faire comprendre qu’entre les pays qu’il fallait occuper en application de la convention d’armistice et les villes dans lesquelles les Allemands étaient entrés en conquérants, il y avait une différence et que j’entendais garder mon drapeau, et que d’ailleurs, de la Gironde jusqu’aux Pyrénées, pour la zone occupée, ils ne devaient pas toucher aux drapeaux qui étaient sur les préfectures, sur les hôtels de ville, car ils entraient en application de la convention d’armistice, et non en conquérants […] Il a fini par me dire "Oui, en berne". Deux jours que le groupe réuni autour de Marquet et Laval espère la nomination de Pétain et attend l’armistice. Deux hommes qui veulent revenir au pouvoir, qui veulent l’armistice, et qui déjà pensent que la République va être engloutie par la défaite. Pétain tire alors, dit-on, une liste de sa poche, formée essentiellement des ministres de Paul Reynaud qui étaient d’accord avec lui. Car les deux hommes ont désormais en commun bien plus qu’une volonté, l’armistice, bien plus qu’une ambition, un grand poste ministériel. Léon Blum est hébergé par Fernand Audeguil, le député SFIO, 151 rue François de Sourdis. Veut-il simplement, au prix de « quelques » sacrifices politiques, revenir au cœur du pouvoir ? Mais la rancœur – et l’ambition – sont-elles les seules motivations du maire de Bordeaux ? C’est son conseiller Alibert qui va être aux manettes, Alibert qui est très proche de Laval et à un moindre titre de Marquet. Si Churchill est arcbouté sur l’idée de continuer la guerre, les différentes propositions de la journée du 16 montrent aussi à quel point il est lui-même désarçonné par la situation.SI le gouvernement est désuni, le groupe structuré existe plus que jamais autour de Marquet et Laval. Lui qui a été si souvent ministre et président du conseil, n’est plus appelé au pouvoir depuis la victoire du Front populaire. Il n’a pas encore réussi à faire basculer le conseil des ministres en faveur de l’armistice.L’Angleterre est-elle en train de modifier sa position ? Quand le Massilia franchit les passes de la Gironde, à Rethondes les plénipotentiaires reçoivent de la main d’Hitler dans le wagon historique de l’armistice du 11 novembre 1918, les conditions de l’armistice. Vous pouvez également, consulter notre. Devant l’imminence de l’arrivée allemande, les rumeurs, la démission de Reynaud, la nomination de Pétain, les silence de Blum et de Herriot qui est pourtant président de la Chambre, et même de Philippe Henriot, cet orateur redouté, mordant, haï, et qui lui aussi se tait dans cette ville dont il est un des élus, les opinions des uns et des autres vacillent, basculent. La délégation est désignée par le conseil des ministres à 9 heures. Mais dans la confusion et la précipitation du départ aucun navire n’a été retenu. On le sait, le gouvernement français avait trois exigences : ne pas livrer la flotte, garder une zone non occupée, garder l’Empire. » Cette sorte d’union sacrée vole en éclat lors de la réunion du conseil municipal de Bordeaux des 12 et 13 décembre 1939. Jun 22 About 10,000 Afrikaner women march to the union buildings in protest of South Africa's involvement in WWII. Si vous êtes fan de lecture depuis des années, découvrez sans plus tarder toutes nos offres et nos bonnes affaires exceptionnelles pour l'acquisition d'un produit Bordeaux Le 16 Juin 1940 : La Rencontre Pétain-De Gaulle. Les élégantes le portent en bandoulière comme un sac à main. Il souhaite comme Weygand, comme Tardieu, maître à penser de la droite antiparlementaire, une réforme au plus haut sommet de l’Etat, un changement de Constitution. Mais il fait partie de ces pacifistes marqués par les horreurs de la première guerre mondiale, et prêts à tout – ou à beaucoup – pour éviter la guerre. Des consignes de camouflage des lumières sont édictées, et les lampes d’éclairage public sont peintes en bleu. Après les chocs de fin-août et début septembre 1939 (le pacte germano-soviétique, l’invasion de la Pologne par Hitler, la déclaration de guerre) Bordeaux vit la « drôle de guerre » plutôt sereinement. » Haurigot, hors de lui, hurle « Menteur ! Archives et témoignages révèlent une histoire beaucoup plus complexe qui se divise en trois grandes phases chronologiques. Pour tous, la guerre est terminée. 14 juin 1940 : Paris à l’heure allemande. C’est ainsi que le drapeau français a flotté sur l’hôtel de ville de Bordeaux jusqu’en août 1942, où une mesure générale a fait enlever les drapeaux nationaux dans les pays occupés ».Marquet quitte Bordeaux le 30 juin après une réunion du conseil municipal le soir du 29. View Larger Image Bordeaux capitale tragique / mai-juin 1940 Planes / Dufourg. Parmi eux, il y a des partisans de la poursuite de la guerre, comme Georges Mandel, Jean Zay ou Pierre Mendès France qui, après avoir été le plus jeune député de France, a été secrétaire d’Etat dans le deuxième gouvernement Léon Blum. Ceux qui refusaient l’armistice, comme Mandel, en sont écartés en toute logique.Le gouvernement Raynaud n’est plus. J’ai dit "Je n’y vois aucun inconvénient, étant donné mes sentiments actuels". Première partie. Dans la soirée, arrive le fameux « faux » d’Alibert qui envoie un courrier signé « Pétain » demandant à tous les ministres de rester sur place et de ne pas quitter Bordeaux. A partir du 14 juin, le gouvernement et l’appareil d’état arrivent de Touraine, de moins en moins sûre. Le maréchal Pétain devant le monument aux morts, le 25 juin 1940. Vous pouvez également, consulter notre. On campe dans les voitures, on couche dans des abris de fortune dans les parcs, les rues, sur les places. L’armée allemande est à quelques dizaines de kilomètres. Nul ne s’occupe de ces navires qui quittent le port. Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message. Pour la troisième fois en 70 ans, la ville va devenir la capitale de la France. Pétain est très hostile à la République parlementaire, comme Alibert pour qui « la politique est un océan d’ordures » et qui est son directeur de cabinet civil. À Bordeaux, puis à Bayonne, du 16 au 23 juin 1940, avec l’aide du rabbin Haïm Kruger (réfugié de Belgique), le consul délivre environ 30 000 visas, dont 10 … Consigner officiers et hommes au quartier. Celui-ci s’exécute mais doit, à la demande de Mandel, la corriger à deux reprises. BORDEAUX- NOUVELLE AQUITAINE 1940-1944 » BORDEAUX, BASE MILITAIRE STRATEGIQUE » la Luftwaffe à Mérignac Message [Page 1 sur 1 ] 1 la Luftwaffe à Mérignac le Mar 14 Juin 2016 - 17:55 Le plus grand désordre règne pour les derniers jours de la République, un théâtre dont Bordeaux est la capitale. La capitale girondine est alors très … Lire la suite → Ils sont accompagnés de leur famille. Des caves de grande dimension sont également réquisitionnées. BORDEAUX CAPITALE TRAGIQUE (exemplaire n° 1107) LE BOMBARDEMENT DE BORDEAUX (19 - 20 juin 40) Louis-Georges Planes et Robert Dufourg - Préface de M. le Général Weygand de l'académie Française - Avant propos de l'Amiral d'Harcourt. French losses were 92,000 dead and more than 200,000 wounded. Pourtant des décisions prises par son ministre de l’armement Dautry, ou avec son accord, s’exécutent, ce 17 juin. Retrouvez la première partie de ce texte ici. Puis le conseil se réunit et Reynaud donne officiellement aux ministres lecture du télégramme du président Roosevelt et rappelle l’engagement de la France auprès du Royaume-Uni de ne pas signer un armistice séparé. Le SS Broompark est toujours à quai quand, dans la nuit du 17 juin, des bombardiers allemands larguent des mines dans le fleuve. Certes, ils en avaient eu gros sur le cœur devant les "cabinets à direction socialiste" dont ils étaient exclus. Ils sont peu nombreux. Toute résistance, sédition, fuite est punie : toute la parentèle subira les représailles, sera arrêtée, déportée ou tuée. Mais les dés sont jetés, et le conseil se montre favorable à la proposition de Chautemps. Il lève l’ancre le 18 juin, navigue dans l’estuaire le 19 et réussit à gagner Falmouth en Cornouailles le 21 après avoir évité mines, torpillages et attaques aériennes. Cette entrevue est aussi un des chefs d’accusation au procès Laval. L’annexion de fait est une période terrible en particulier avec l’incorporation de force dans la Wehrmacht (1942). Devant la maison, les deux hommes sont insultés et menacés par des militants du Parti populaire de France de Jacques Doriot.Les Assemblées ont le plus grand mal à se voir attribuer des salles, d’autant que la Chambre des députés et le Sénat n’étant pas en session, il n’y a règlementairement pas à les réunir. Le ministre des affaires étrangères saisit tout de suite le risque puisque le soir même il atténue ce propos dans un communiqué « Le maréchal Pétain a demandé à l’ennemi quelles seraient les conditions de paix, mais il n’a pour autant abandonné la lutte ni déposé les armes ». By 22 June, the German Armed Forces ( Wehrmacht) had losses of 27,000 dead, more than 111,000 wounded and 18,000 missing. Paul Reynaud tient bon et met sa démission dans la balance. Cit. Si la capitulation, que préconise Reynaud, est décidée, le gouvernement pourrait se replier hors métropole et reprendre le combat. Il arrive une dizaine de jours après à Casablanca où un jeune ingénieur des mines récupère le stock d’uranium pour le dissimuler jusqu’à la fin de la guerre dans une mine de l’office chérifien des phosphates à Khouribga. 49- En Juin 1940 Paulette Mestre est réfugiée à la campagne , avec ses 4 garçons à Villecerf près de Barbizon. Editions Médicis En juin 40, Bordeaux est de nouveaux la capitale de la France. « Le samedi 29, vers 11 h, est arrivé à la mairie un colonel, je crois […] avec un groupe d’officiers débraillés, fatigués par la chaleur […] qui m’a dit qu’il fallait que je supprime le drapeau qui était sur l’hôtel de ville.